Beni-Mered : la maison hantée

Habitée par des Djins, elle est abandonnée

C'était un demeure somptueuse. Il y avait un magasin de meubles tout en vitrines qui laissait entrer toute la lumière du jour. Le visiteur ne soupçonnerait jamais le sombre mystère qui l'habitait.

Elle se dresse majestueuse à l'entrée de la ville. Entre de la bretelle de l'autoroute Alger-Blida et la route menant a Beni-Mered en venant de Boufarik, la maison désertée se dégrade de jour en jour.

Il y a quelques années à peine, elle avait changé de propriétaire. Mais elle ne tarda pas à redevenir inhabitée. 

20180922 105021 film4

Assis devant la maison, absorbé par son smartphone, le vigile, un jeune homme bien batti, semble être le maître des lieux.

"Quelle est son histoire ? " lui demandais-je en désignant du doigt la maison. Voyant qu'il ne répond pas car il devine que je sais ce que tout le monde raconte, j'ajoute : 

- Il parait que la nuit on entend des bruits.

- Moi je dors à l'intérieur.

- Il ne se passe rien ? 

- On entend des bruits. Ils vivent comme vous et moi. Nous ne les voyons pas, mais eux, ils nous voient.

Il parlait des djins. Il devine que je n'en connais pas grand chose, alors il continue: 

- Dieu a dressé un voile devant nous. S'il le levait vous les verrez et vous ne pourrez pas passer entre eux.

- Pouquoi ? 

- Ils sont très nombreux. C'est comme une fourmilière.

Je le salue encore une fois et je m'éloigne.

Que faut-il croire ? Peut-on déserter une maison après l'avoir achetée à grand coup milliards ? Me suis je demandé.

 

 

 

Date de dernière mise à jour : 28/09/2018

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire